Health

Percées importantes concernant les nouvelles caractéristiques du variant Omicron et d’un anticorps anti-Omicron JMB2002

Une équipe de scientifiques dirigée par le Dr. Su-Jun Deng du centre de R&D de Biologics de Jemincare, et une autre équipe de scientifiques du SIMM du CAS, dirigée par le Professeur H. Eric Xu et le Dr. Wanchao Yin, ont non seulement confirmé l’activité de liaison et de neutralisation de pseudovirus de JMB2002 contre le variant Omicron, mais ont également résolu les structures de la protéine Spike d’Omicron en complexe avec ACE2 et JMB2002 respectivement (Figure 1 et Figure 2). Des efforts de recherches communes ont révélé les mécanismes de l’infectivité accrue et de l’échappement immunitaire du variant Omicron au niveau moléculaire, et ont démontré le mécanisme de liaison unique de JMB2002 qui diffère de tous les NAbs rapportés. Des résultats détaillés des nouvelles caractéristiques du variant Omicron et de JMB2002 ont été publiés sur le site web de préprints de bioRxiv (référence 1).

Les résultats de recherche les plus récents indiquent que JMB2002 avait une forte activité de liaison au variant Omicron et montrait une puissante fonction de neutralisation du pseudovirus Omicron (figure 2A, 2B). C’est une nouvelle encourageante lorsqu’on constate que la plupart des anticorps neutralisants contre le SRAS-CoV-2 au stade clinique ont perdu leur activité de neutralisation ou ont montré un pouvoir neutralisant considérablement réduit en raison de multiples mutations de la protéine Spike du variant Omicron.

L’une des raisons de l’infectivité accrue du variant Omicron est que sa protéine Spike RBD (Receptor Binding Domain) a une capacité de liaison plus élevée au récepteur ACE2 du SRAS-CoV-2 que celle du type sauvage. Les besoins de développement d’anticorps thérapeutiques spécifiques ciblant le variant Omicron sont immédiats. Des scientifiques de Jemincare ont constaté que l’affinité de liaison de JMB2002 Fab à la protéine Spike du variant Omicron est 4 fois plus élevée que celle de WT (figure 2A). Plus important encore, le groupe du professeur H. Eric Xu a résolu la structure du complexe des trimères de spicule Omicron lié à JMB2002 (figure 2C), la structure montre JMB2002 se liant à l’arrière de RBD, un épitope de liaison unique avec une nouvelle conformation (figure 2D). Cela suggère que JMB2002 est une nouvelle classe d’anticorps neutralisant le SRAS-CoV-2 avec un mécanisme de liaison différent de tous les NAbs signalés, se positionnant dans la classe V NAb. Les résultats du test de neutralisation du pseudovirus indiquent que JMB2002 est un anticorps neutralisant à large spectre ciblant tous les VOC (Variant Of Concern) de l’OMS, à l’exception du variant Delta (référence 1).

JMB2002 a terminé la phase I de l’essai clinique en Chine

En juin 2021, JMB2002 a terminé l’essai clinique de la phase I chez des donneurs sains en Chine avec une excellente sécurité et des propriétés pharmacocinétiques souhaitables. En mars 2021, JMB2002 a été approuvé pour un essai clinique aux États-Unis (IND 154745). À l’heure actuelle, Jemincare a produit suffisamment de substance médicamenteuse JMB2002 pour des recherches cliniques plus poussées à l’échelle du bioréacteur 2000 L.

À propos de Jemincare Group Co., Ltd.

Société pharmaceutique reconnue en Chine, Jemincare se concentre sur l’approvisionnement de médicaments de haute qualité aux patients, se classant depuis des années dans le Top 10 du top 100 des sociétés pharmaceutiques chinoises. Jemincare a établi son centre de R&D à Shanghai Zhangjiang Science City depuis 2018 et a recruté plus de 500 scientifiques. Le Centre de R&D a construit des plateformes technologiques innovantes de produits biologiques, de petites molécules, et de nouveaux systèmes de distribution de médicaments, etc. et se consacre à développer des thérapies innovantes pour les maladies rénales, les tumeurs, les maladies cardiovasculaires et cérébrovasculaires, les maladies respiratoires, les infections, la pédiatrie et la douleur.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.jemincare.com
ou contactez : [email protected]

Référence

1. Structures du trimère du spicule Omicron avec ACE2 et un anticorps anti-Omicron : mécanismes de la haute infectivité, de l’échappement immunitaire et de la découverte de médicaments anticorps, https://doi.org/10.1101/2021.12.27.474273.

Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1718625/1.jpg 
Photo – https://mma.prnewswire.com/media/1718627/2.jpg

SOURCE Jemincare


Source link

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button